Après une reprise de contact avec la piste fin juin du côté d'Ambilly (FRA) sur 5000 m (14'55"65), l'objectif de l'été était bien les Championnats suisses élites de Zürich ce week-end. Ces Championnats se déroulaient sur 2 jours soit le vendredi soir et le samedi après-midi avec le 5000 m programmé vendredi soir à 21h35. Météo très orageuse pour l'occasion puisqu'un gros orage a concerné la 2ème moitié de programme vendredi avec un 5000 m sous la pluie et dans les flaques... En ce qui me concerne, il y avait un mélange d'excitation et de stress. Assez logique allez-vous me dire.

Après un passage à l'hôtel pour décompresser du voyage vendredi après-midi, l'heure de se rendre au stade du Letzigrund allait sonner l'heure des choses sérieuses. Le même rituel en Championnat, année après année. Ou plutôt, plus depuis 2013. Aller cocher son nom (pour attester que l'on est présent), puis retirer son dossard, puis aller s'échauffer, puis aller à la chambre d'appel (ou call room) et enfin entrer dans l'arène et faire ce pourquoi on est venu: vaincre.

Après l'échauffement, la chambre d'appel donc. Les retrouvailles avec de vieilles connaissances, souvent en allemand, contre qui on a couru depuis parfois plus de 10 ans, des amis pour certains. Le large sourire de Marco Kern, une blague avec Gregory Wyss, quelques phrases avec Sullivan Brunet, bref on essaye de rendre ce moment agréable. Des sourires, un rapide update de nos situations et puis le rappel de la course. On est à 20' du départ, on est tendu, concentré et peu de gens parlent. On est 16 à prendre le départ, dans cette salle fermée. Certains marchent en long et en large, d'autres se couchent et ferment les yeux, d'autres ne savent pas trop ce qu'ils font. Personne n'a oublié pourquoi il est là. Mais certains se demandent pourtant ce qu'ils font là. On est loin de chanter sur la ligne de départ du Genève Marathon.

Puis, tel un voyage organisé, nous sommes guidés vers le départ, sous la pluie. Là on fait quelques accélérations on change de chaussures et on met le maillot du club sur lequel est notre dossard. J'ai personnellement de la peine à être dynamique quand je sais que les 14'51 qui vont suivre seront dures, peut être même terriblement dures. Et puis c'est la ligne de départ et le "Auf die Plätze!". PAN!

Départ au milieu de la meute avec la pluie et les flaques, je suis déjà trempé et suis la tête de course. Passage en 35'' au 200m, c'est okay. Puis passage en 2'57'' au km, c'est pas mal dis donc, compte tenu de la pluie et de la crainte de ne pas avoir les jambes. Assez à l'aise. Puis ça continue, passage au 3000 m en 8'55-56. Pas si mal décidément. Là ça commence à accélérer devant et le peloton s'étire. Je n'ai qu'une vitesse à ce stade, manque de séance de rythme oblige, je garde donc le rythme mais ne peux pas accélérer. Puis arrivent les 3 derniers tours et psychologiquement, ça devient plus facile. Physiquement en revanche, ça devient dur. Dernier 800 m, là on a plus le choix, on laisse aller les chevaux et on verra bien ce que ça donne. Je termine bien le dernier km, comme souvent et revient fort sur Thomas Huwiler, auparavant à distance respectable, désormais presque à ma portée.

Dommage, il n'y a que 5000 m, pas un de plus. Je termine à une satisfaisante 8ème place dans le chrono de 14'"51"21, meilleur temps de la saison et meilleur temps depuis... 2011! A y réfléchir, je suis satisfait d'un tel chrono! Devant, Jonas Raess (LC Regensdorf) a survolé le final et gagné en 14'22"88 devant Luca Noti (STB Leichtathletik) en 14'26"25 et Andreas Kempf (TSV Düdingen) 14'26"76. Sullivan Brunet (Stade Genève) a raté le podium pour une place et s'est malheureusement retrouvé chocolat en 14'33"37.

Sans avoir joué les tous premiers rôles, j'y suis retourné et ai défendu mes chances après être passé par des périodes où une piste d'athlétisme ne voulait plus dire grand chose... Alors définitivement, cette saison printemps - été 2017 est très positive avec de belles courses, un retour à un niveau intéressant et l'envie de passer à la vitesse supérieure! Mais avant cela, une petite pause choisie et méritée avant la reprise de la base, endurance, vélo et volume. Le tout pour courir mon record sur 10 km sur route (31'06) et à Morat-Fribourg (57'19) et renouer avec mon meilleur niveau en cross en Novembre!

Vivement la collection automne - hiver 2017 -2018!

 

Résultats 5000 m | Tous les résultats

1 Jonas Raess (LC Regensdorf) 14'22"88

2 Luca Noti (STB Leichtathletik) 14'26"25

3 Andreas Kempf (TSV Düdingen) 14'26"76

4 Sullivan Brunet (Stade Genève) 14'33"37

7 Thomas Huwiler (Stade Genève) 14'47"55

8 Alexandre Roch (Stade Genève) 14'51"21

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*